Enquête sur l’agriculture urbaine chez le particulier

Salut les aquaponistes!

Voici les résultats de l’enquête sur l’agriculture urbaine chez le particulier menée par Astredhor, l’institut technique de l’horticulture. Cette étude date de mai 2016. Elle nous montre à quel point les citadins sont intéressés par l’agriculture urbaine et c’est là que l’aquaponie intervient : beaucoup de flemmard, de gens peu disponibles ou avec peu d’espace ; un contexte idéal pour le développement de l’aquaponie.

Voici les résultats de l’enquête sur l’agriculture urbaine chez le particulier :

 

Le végétal en milieu urbain : des particuliers sensibles à l’agriculture urbaine

  • 9 foyers sur 10 habitant en milieu urbain se sont procurés au moins un végétal dans l’année
  • 89,1% des foyers se sont procurés au moins une plante d’ornement dans l’année
  • 65,8% des foyers se sont procurés au moins un végétal utilisé en agriculture urbaine dans l’année

 

L’agriculture urbaine est présente dans…

  • 87,9% des jardins
  • 47,2% des terrasses
  • 49,2 % des balcons
  • 9,5 % des intérieurs

 

Des urbains intéressés par des végétaux utilisés en agriculture urbaine :

Chez les foyers disposant de jardins…

  • 16,9 % aimeraient posséder des légumes et fruits miniatures
  • 19,3 % aimeraient posséder des arbres fruitiers intérieurs
  • 16,3 % aimeraient posséder des légumes

Chez les foyers disposant de balcons…

  • 45,6 % aimeraient posséder des légumes et fruits miniatures
  • 27,9 % aimeraient posséder des petits fruits

Chez les foyers disposant de terrasses…

  • 37 % aimeraient posséder des légumes et fruits miniatures
  • 19,7 % aimeraient posséder des fleurs comestibles

 

Pour l’intérieur des logements

  • 16,9 % aimeraient posséder des légumes et fruits miniatures terrasses
  • 14,5 % aimeraient posséder des plantes aromatiques

 

 

Des freins à l ’achat notamment liés au mode de vie urbain

Manque de place :

  • Jardins 26,1%
  • Balcons 30,5 %
  • Terrasses 19,6 %
  • Intérieurs 34,2%

Manque de temps :

  • Jardins 29,7%
  • Balcons 17,8 %
  • Terrasses 26,8 %
  • Intérieurs 15,2 %

Peur de faire dépérir ses végétaux :

  • Jardins 18%
  • Balcons 31,4 %
  • Terrasses 15,5 %
  • Intérieurs 26,6%

 

 

Méthodologie de l’enquête

Méthodologie de l’enquête Questionnaire administré entre le 29 février et le 1er avril 2016 en face-à-face sur le Salon de l’Agriculture de Paris (27 février-6 mars) et par diffusion sur les réseaux sociaux à un échantillon représentatif de 417 foyers habitant en milieu urbain (du centre-ville jusqu’aux maisons individuelles des périphéries proches).

Définitions de la terminologie utilisée Foyers urbains : habitants en zone urbaine (centre-ville et zone à forte densité d’immeubles et de pavillons) ou en zone péri-urbaine (pavillons-lotissements, maisons individuelles).

Les végétaux d’ornement : plantes fleuries, plantes vertes, …

Les surfaces d’accueil : jardin ; terrain clos à proximité d’une habitation (500 m² maximum) • terrasse ; espace bétonné ou en bois attenant à l’habitation • balcon ; plate-forme à gardecorps-balustrade en façade desservie par une/plusieurs fenêtres • intérieur ; lieux de vie des particuliers.

 

Vous pouvez retrouver cette étude ici : http://www.astredhor.fr/data/info/153234-infographie_AU.pdf – Crédit : ASTREDHOR

A propos de l'auteur :

La Fédération Française D'Aquaponie a pour but de fédérer et de coordonner le déploiement de l'aquaponie en France via des micro-fermes pilotes et la création d'éco-lieux de rencontres. Rejoignez l'aventure en adhérant à la FFDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X