Flemming Funch… quand un informaticien geek découvre l’aquaponie

Flemming Funch. Ce nom vous dit peut-être quelque chose. C’est un célèbre informaticien qui un jour a découvert l’aquaponie dont il ne peut plus se passer. Sa soif de connaissance n’a plus de limites et nous vous proposons de vous présenter cet homme hors du commun.

C’est à l’hiver 2011 que Flemming a acheté un livre sur l’aquaponie pour lire au coin du feu, lors des froides soirées danoises. Depuis ce jour, il n’a de cesse d’apprendre encore et encore. Dès son retour en France, il remue ciel et terre pour se documenter sur le sujet et annonce à sa famille son souhait de construire une serre aquaponique dans le jardin. Personne ne l’a pris au sérieux surtout que Flemming n’est sûrement pas bricoleur et encore moins jardinier. Mais en quelques mois, à la sueur de son front, Flemming a construit seul ça sert aquaponique.

Décidé à mener son projet à terme, Flemming a conçu sa serre en 3D sur informatique avant de donner son premier coup de pelle.

Le montage de la serre sur fondations afin d’isoler du froid. L’eau ne doit pas geler. A droite les 2 bacs de récupération du trop plein des plantes.

Explications

Le système aquaponique réunit les plantes et les poissons dans un circuit fermé. C’est un équilibre parfait entre la biomasse végétale et animale. La croissance des plantes se fait avec un minimum d’eau qui est un sacré avantage lorsque l’on se base sur les ressources locales et renouvelables.

principe-aquaponie

Fleming a utilisé comme poisson le tilapia que l’on retrouve dans tous les systèmes aquaponiques. C’est un poisson omnivore originaire d’Afrique qui s’adapte particulièrement à un régime végétarien. Ce poisson sera à l’aise en se nourrissant des ressources végétales produites par le système. Une fois parvenu à l’âge adulte, le tilapia sera consommé.

La première année la récolte était faible car les poissons étaient petits et ne produisaient pas assez de déjections. Les plantes étaient en carence. « L’été dernier, j’ai pu récolter rapidement des tomates, des concombres et j’ai même eu 2 melons. » Comme le dit Fleming, le système sera beaucoup plus productif l’été prochain car les tilapias ont grandi rapidement en quelques mois.

À peine eut-il fini de monter sa serre que Fleming regrettait déjà qu’elle ne soit plus grande. Il aurait aimé multiplier les expériences et les variétés de plantes. Il projette d’installer des panneaux solaires pour alimenter la serre en électricité pour être indépendant. On reconnaît là le principe de la permaculture. La facture a été alourdie cet hiver car il a dû rajouter des chauffages pour réchauffer l’eau des poissons aux alentours de 26°.

Il surveille la serre à distance grâce à une webcam intérieure. Il prévoit d’installer des capteurs électroniques pour surveiller la température et le niveau de l’eau et suivre sa culture aquaponique en temps réel.

Il fait partie des rares personnes possédant en France une serre productrice. « Une des problématiques majeures lors du lancement en aquaponie est de trouver des poissons Tilapia, moi-même j’ai dû les acheter à l’étranger. Je travaille actuellement à la reproduction de mes poissons, j’espère pouvoir fournir des alevins et ainsi aider ceux qui voudront se lancer à leur tour ».

À travers cette expérience, Fleming démontre que l’aquaponie est un système qui pourrait pallier à l’agriculture conventionnelle dans le futur. Comme il le dit si bien, « c’est une action collective et partagée puisqu’il y a tant d’espaces inoccupés et disponibles. »

Source : macadam-gardens

Garden Party Saison 02 Emission 14 – Courant Vert – Aquaponie / Flemming Funch from GARDEN PARTY, l'émission on Vimeo.

Une conférence de Flemming Funch

A propos de l'auteur :

La Fédération Française D'Aquaponie a pour but de fédérer et de coordonner le déploiement de l'aquaponie en France via des micro-fermes pilotes et la création d'éco-lieux de rencontres. Rejoignez l'aventure en adhérant à la FFDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X