Le point Godwin de l’aquaponie : confessions d’un aquaponiste

Chers aquaponistes,

Nous ouvrons une nouvelle rubrique sur le site : les courriers des lecteurs. En effet, nous recevons de plus en plus de mails et nous tenions à vous donner tribune libre, en plus de la partie actualités dans laquelle vous pouvez venir publier gratuitement vos contenus à propos de l’aquaponie.

On inaugure cette rubrique avec un mail d’un certain Mathias qui nous raconte une de ses discussions avec son voisin exploitant agricole.

Voici le courrier de Mathias (courrier lecteurs n°1) :

courrier-lecteurs-mathias

Un maraîcher bio

Salut l’équipe d’AquaponieFrance! […] Je ris bien tout seul chez moi mais je me devais de vous partager cette petite histoire dans cet email. Pour faire rapide, j’habite un petit village d’Auvergne dans une maison en partie auto-construite de mes mains et mon voisin est un gros exploitant agricole dans plusieurs régions de France. Nous ne sommes pas souvent d’accord sur la vision de l’agriculture et de son avenir mais il n’en reste néanmoins très curieux sur mes expériences en permaculture et en aquaponie, tout comme je le suis de ses tous derniers engins achetés à crédit. J’ai un petit jardin d’environ 100 mètres carrés et dernièrement j’y ai installé ma deuxième serre aquaponique (la première ayant été une sorte de brouillon). Cette serre est bien plus belle et productive que l’ancienne et surtout, elle est collée contre la clôture qui nous sépare d’avec ce monsieur ce qui lui permet à l’occasion de jeter un oeil par dessus le grillage.

pesticides-dangerIl y a une semaine, nous nous croisons et il me demande de lui parler un peu plus de ce que je fabrique dans ma nouvelle serre avec trois petits systèmes horizontaux. Je lui propose de venir visiter la serre et il accepte. Bières en main, nous commençons à discuter du potentiel et des vertus de l’aquaponie mais très vite il m’attaque sur plusieurs points et c’est ça que je voulais partager avec vous.

« L’aquaponie c’est un truc de bobo » Quand il commence à me dire ça, je rigole doucement de cette phrase sortie tout droit de la TV ou d’un bon gros média dominant. On retrouve ce terme « bobos » partout en ce moment et c’est vraiment le terme qu’emploient les gens à cours d’arguments. « Manger bio c’est un truc de bobo ». Je lui explique que non, ce n’est pas un truc de bobo, la preuve en est, moi, loubard de la campagne et bricoleur du dimanche, aux antipodes du bobo parisien qui cherche malgré tout à économiser en produisant mes récoltes et cherchant à pouvoir nourrir ma famille de la meilleure façon qu’il se doive…

Après quelques arguments pour lui montrer que l’aquaponie représente un vrai avenir pour la culture local et urbaine ainsi que pour le bien-être des gens, il me sort un autre argument…

monoculture-intensive« L’aquaponie c’est pas rentable! » Là je lui explique qu’en aquaponie on cultive et on élève poissons et végétaux et que quasiment aucun intrant n’est nécessaire pour faire vivre le système aquaponique. Que j’économise 90 à 95% d’eau et que je n’ai pas non plus à lutter contre les ravageurs car ils n’ont pas accès à mes bacs de culture. Il me dit alors « non mais aucun investisseur ne voudra porter l’aquaponie, c’est trop de main d’oeuvre! ». Je lui explique que 5 à 15 minutes quotidiennes suffisent à entretenir une serre d’environ 30 mètres carrés qui peut nourrir une petite famille à l’année. Il me sort alors la grosse artillerie en me disant que lui, il « récolte 15 mètres de champ par seconde et qu’il plante des tonnes de blé à l’heure » et que « mes fraises et tomates ont un prix de revient énorme comparé à ses céréales ». Bon là, j’ai failli exploser… comparer la monoculture intensive avec  mes petites plantations amateur bio c’est vraiment l’argument final qui m’a fait comprendre qu’il était définitivement borné. Comparer l’incomparable, il l’a fait!

Toxic appleAprès une bonne demi-heure de monologue, j’arrive enfin à lui faire comprendre que c’est vraiment génial de cultiver en aquaponie et là… il me dit « oui MAIS les tuyaux et les pompes sont en plastique ». Oh là, là, le point Godwin de l’aquaponie était atteint, cet argument je l’entends tous les jours et je le vois sur tous les groupes Facebook d’aquaponie… là encore ça me sidère de voir cette réflexion basique tout droit sortie d’un bon vieux think tank ou d’une association lobbyiste. On préfère faire confiance et donner nos sous à des industriels qui nous bourrent le mou depuis des années plutôt que d’encourager des petites initiatives locales qui se font shooter dès la moindre irrégularité. « Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère. »

Je lui ai bien montré que j’utilisais du plastique de qualité alimentaire ou médical mais il a tout de même réussi à repartir chez lui en pensant que « l’aquaponie était un truc de bobo qui n’avaient rien à foutre d’autre que de cultiver leur bouffe dans une petite serre chez eux ». C’est fou comme on n’a pas la même perception des choses, c’est fou comme on compare sans comprendre… c’est comme si on comparait une tomate française avec une tomate espagnole ou marocaine mais sans prendre en compte sa qualité nutritionnelle ou son impact environnemental. Et puis savoir qu’il pollue comme ça, sans comprendre ou en faisant mine de ne pas comprendre… la prochaine fois que je le vois arroser son jardin je lui demanderai si son tuyaux d’arrosage est bien de qualité alimentaire car il est lui aussi exposé au soleil… comme dirait ma femme, essayer de faire comprendre ces gens, c’est comme pisser dans un violon, on ne peut pas faire changer les gens, encore moins lorsqu’ils sont tenus fermement dans cette logique capitaliste!

Merci de m’avoir lu, je voulais tenter de me sentir moins seul dans ma démarche et vos retours sont les bienvenus aussi. Je vous autorise à publier cet email si ça peut aider certains et faire changer les choses.

Longue vie à l’aquaponie!

 

Mathias

 

Envoyez-nous vos courriers!

Vous aussi, vous souhaitez participer à la vie du site? Envoyez-nous vos courriers et nous les publieront!

Bon week-end à tous!

 

AquaponieFrance

A propos de l'auteur :

La Fédération Française D'Aquaponie a pour but de fédérer et de coordonner le déploiement de l'aquaponie en France via des micro-fermes pilotes et la création d'éco-lieux de rencontres. Rejoignez l'aventure en adhérant à la FFDA.

Un commentaire publié sur “Le point Godwin de l’aquaponie : confessions d’un aquaponiste

  1. C’est deux mondes qui se rencontrent… un peu dur d’imaginer une autre issue à cette discussion avec ton voisin Mathias^^

    Dans le même genre, on emballe la bouffe de façon quasi systématique dans du plastique et personne ne dit rien, mais quand il s’agit d’initiatives bénéfiques pour la planète, les avis se déchainent et chipotent pour un bout de plastoque pas « bio » dans une pompe d’aquarium ou un tuyau d’un système en AP.

    Je te rassure, j’ai eu les mêmes histoires avec des collègues fils d’agriculteurs et avec d’autres gens rencontrés par ci par là… continue à faire pousser ta bouffe et maudits soient ces trolls!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X