Les poissons en aquaponie

koi-53774_1280Je ne vous apprendrai rien en vous disant que les poissons sont des éléments indispensables à votre écosystème. Comme vous, les plantes ne supporteront pas l’eau salée il est évident qu’il vous faudra choisir des poissons d’eau douce. Mais si vous voulez utiliser de l’eau saumâtre, il faudra cultiver de la spiruline ou des algues marines. Il vous faudra cependant être davantage expérimenté. Ne vous inquiétez pas nous ferons un article sur le sujet pour tout vous dire.

En créant un écosystème aquaponique, vous reproduisez de manière artificielle un environnement naturel. Il faudra reconstituer de manière fidèle un environnement et un climat pour vos poissons et vos plantes. Garder une température d’eau constante peut consommer énormément d’énergie et donc vous revenir cher. La chauffer ou la refroidir serait contraignant. Si l’équilibre est proche du naturel pour vos poissons et vos plantes, leur bien-être est assuré. Si vous arrivez à connaître l’amplitude de température de votre eau, vous connaîtrez quels sont les poissons qui seront les plus aptes à s’acclimater dans votre système. Cela vous simplifiera la vie grandement.

La première astuce que nous vous donnons est d’enterrer vos bassins. Cela permettra d’éviter de gros écarts de température entre la journée la nuit. La terre servira de régulateur ce qui évitera le gel et vous permettra de laisser tourner vos pompes toute l’année.

Quelle est donc l’espèce de poisson la plus facile à élever et la moins fragile ? Et nous rajouterons comestible ! Pour faire ce choix draconien, il faut que la qualité et la température de votre eau soient parfaites. Les poissons d’eau froide se développent moins rapidement et sont beaucoup plus exigeants au niveau de la quRutilus_rutilus_Prague_Vltava_5alité de l’eau. Il y a le côté pratique de certains poissons qui se nourrissent de végétaux. Vous pourrez les nourrir avec vos déchets de jardin, vos pucerons et vos vers de compost. Si j’osais, je dirais qu’ils seront comme des poissons dans l’eau.

La seconde question à laquelle il faut répondre est de savoir si vous souhaitez des poissons d’ornement ou bien des poissons à consommer. Imaginez le plaisir de déguster un poisson frais tout juste pêché. Dans cette configuration-là, il est conseillé d’élever des truites et des perches dont les filets sont exquis. Mais certainement que beaucoup d’entre vous s’attacheront à leurs poissons et qu’il serait alors difficile, voire impossible pour eux de les manger. Ne leur donnez surtout pas des noms sinon, ils ne termineront jamais dans votre estomac.

Une des règles de base en pisciculture et encore plus en aquaponie, que les poissons soient comestibles ou non, est qu’il faut compter entre 25 et 30 litres d’eau pour un seul poisson. L’autre technique consiste à mesurer le poisson et à lui donner 1 l d’eau pour chaque centimètre. Gardez bien à l’esprit que les poissons vont grossir. Vos bassins se retrouveront rapidement trop petits pour les accueillir. Vous devez fournir tout l’espace nécessaire à vos poissons afin qu’ils puissent s’épanouir et grandir dans votre écosystème.

Les différents poissons et crustacés compatibles en aquaponie:

Les poissons comestibles : Les truites (truite arc-en-ciel, saumon de fontaine…), les carpes (toutes les espèces sauf la carpe Koi), les perches, les poissons-chats, le black-bass, les esturgeons, les tilapias (eaux chaudes +de 18° c minimum !), les pacus, les bars, les gardons, les tanches, les brochets (Regardez cette vidéo: Des brochets en aquaponie )

Les poissons d’ornements : Les poissons rouges, les carpes koïs, les cichlidés, les oscars et tous les poissons d’aquarium d’eau douce en général

Les crustacés : Certaines crevettes, les écrevisses, crabe d’eau douce, palourde d’eau douce (mollusque), les moules d’eau douce, etc

rainbow-trout-340352_1280

Où trouver vos poissons ?

La grande question que l’on se pose maintenant est de savoir où va-t-on trouver les merveilleux poissons que nous avons sélectionnés ? Inutile de penser d’aller en récupérer dans la rivière car c’est interdit et qu’il serait idiot de se prendre une contravention. Il faut un permis de pêche valide pour pêcher des poissons adultes. Après libre à vous de trouver un petit coin tranquille et éloigné pour aller récupérer des alevins avec une épuisette pour les intégrer dans votre écosystème.

Il ne faudrait pas introduire des maladies et des germes pathogènes dans votre système. Les poissons malades, cela existe. Mais c’est vrai que dans la nature ils ont tendance à mourir plus vite, c’est ce que l’on appelle la sélection naturelle. Si vous tenez vraiment à faire des économies et aller récupérer des poissons dans la nature, installez-vous un petit bassin de quarantaine dans lequel vous mettrez vos poissons afin de leur laisser le temps de se désinfecter. Utiliser du sel de mer non traité dans votre bassin de quarantaine. Le bleu de méthylène et le vert de Malachite fonctionnent aussi très bien. Mais attention ils sont cancérigènes et toxiques et il ne faut surtout pas les utiliser dans le bassin dans lequel vous avez mis vos plantes. Vous tuerez toute vie microbienne dans votre eau et rendrez vos légumes et plantes impropres à la consommation.

tancheSi vous avez choisi les poissons rouges, et que vous avez la chance d’avoir un magasin d’aquariophilie à côté de chez vous, prenez un chariot et allez vraiment y faire un tour. Le fait de voir les poissons directement vous permettra de mieux les choisir. Si par contre vous avez choisi d’élever des poissons comestibles, je vous conseille de trouver des pisciculteurs pour acheter directement les poissons chez eux. Certains seront même d’accord pour vendre de jeunes poissons.

Vous devrez alors vous poser la question du transport. Comme vous le savez, l’oxygène est très important pour vos poissons. Je ne sais pas si c’est utile de le préciser, mais la commande de poissons sur Internet est à proscrire. Prévoyez des récipients assez grands et privilégiez des fournisseurs proches de chez vous. Si vous allez très loin pour les chercher, achetez un oxygénateur qui se branche sur allume-cigares ou sur piles. L’idéal serait de transporter de chez vous de l’eau déjà cyclée.

Une fois vos poissons récupérés et les présentations faites, vous allez les introduire dans votre écosystème. Encore une fois nous insistons, l’oxygène est très important surtout lorsque les températures sont élevées.

Ca y est vos poissons sont là et vont devoir s’acclimater en sachant qu’ils sont très sensibles aux variations de pH et de température. trout-233571_1280Nous ne sommes pas inquiets car si vous avez suivi nos conseils, vous poissons seront heureux et s’acclimateront bien. Commencez par mettre le sachet ou le récipient qui les contient dans votre écosystème à peu près une heure. Ils s’habitueront ainsi au changement de température. Sinon, le choc sera brutal et vos poissons pourront souffrir voir mourir. Si vous avez pris de l’eau de votre bassin directement, le pH sera idéal. Si par contre vous les transportez avec l’eau du fournisseur, faites des petits trous dans le sachet ou le récipient afin que les eaux se mélangent et qu’elles soient de compositions similaires. Cela permettra à vos poissons d’avoir de grandes chances de ne pas être choqués et de mourir.

Nous terminerons en vous donnant ce conseil qui consiste à ne pas nourrir vos poissons lors des 24/48 heures suivant leur introduction dans le nouveau bassin. Passé cette période, vos poissons s’approcheront de vous dès qu’ils vous verront arriver avec la nourriture. I

Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

A propos de l'auteur :

La Fédération Française D'Aquaponie a pour but de fédérer et de coordonner le déploiement de l'aquaponie en France via des micro-fermes pilotes et la création d'éco-lieux de rencontres. Rejoignez l'aventure en adhérant à la FFDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X