Choisir le bon substrat pour son système

Vous savez déjà qu’il faut autant de substrats que de volumes d’eau. Il est évident que le choix du substrat et des plus importants pour votre écosystème aquaponique puisque ses qualités auront un impact direct sur son bon fonctionnement.

Quelle qualité devez-vous rechercher dans votre substrat ?

Il doit êtsubstrat aquaponiere neutre et ne pas modifier le pH de votre eau. Il doit être de taille convenable car un substrat trop petit empêchera la bonne oxygénation de l’eau et colmatera les filtres tandis qu’un substrat trop gros créera des poches d’air néfastes pour les racines des plantes. Pour vous donner un ordre d’idée, la dimension idéale pour un substrat se situe entre 10 et 25 millimètres de diamètre.

Votre substrat ne doit pas se désagréger avec le temps. Le risque est une pollution de l’eau et donc un empoisonnement des poissons ce qui mènera inexorablement à la contamination de votre écosystème. En choisissant un substrat minéral vous n’aurez aucun souci. Pour terminer vous devez veiller à la porosité de votre substrat ce qui lui permettra d’y accueillir les micro-organismes nécessaires à la transformation des déjections des poissons et donc à la santé de vos plantes.

Substrat Gravier

Le gravier est le substrat idéal car il est très facile à trouver et que c’est le moins cher. Par contre il a un inconvénient de taille qui est justement son poids. Vous devez vous assurer que votre installation est suffisamment solide pour accueillir un gros volume de gravier. Pour vous assurer que votre gravier ne modifiera en rien le pH de votre système, vous pouvez verser un petit peu de vinaigre dessus. Si de petites bulles se forment sur la pierre c’est qu’elle est calcaire. Si tel est le cas, ne mettez pas ce gravier dans votre système qui augmentera le pH de votre eau et mettra en péril votre écosystème.

Substrat Argile expansée

Il s’agit tout simplement d’argile cuite. Tout comme le schiste, elle possède un poids dans la norme et ne modifie pas votre pH. L’inconvénient est qu’elle est plus chère que le schiste, environ 18 € les 50 l, mais se trouve par contre beaucoup plus facilement. Vous devrez faire un choix entre le schiste et l’argile en fonction de votre budget que vous seul connaissez et maîtrisez.

Substrat Schiste expansé

Le schiste est très proche de l’argile expansée que nous venons de voir. Ce sont de petites billes de taille identique. Il est plus léger que le gravier ne modifie pas le pH de votre eau et sa manipulation est des plus agréables et facile.

Substrat en mousse synthétique

La mousse synthétique fait partie des solutions les plus onéreuses. Elle n’est pourtant pas dépourvue d’atouts pratiques surtout dans les systèmes verticaux. Le seul inconvénient que nous voyons à la mousse à ce jour est sa durabilité. Et nous avons vu plus haut que si le substrat se désagrège, l’écosystème sera perturbé et vous dépenserez beaucoup de temps et d’énergie à le réparer.

Pas de Substrat : le RAFT

Non nous ne sommes pas fous. Ce n’est pas non plus le 1er avril. Pour faire pousser vos plantes, vous pouvez tout à fait utiliser le système appelé RAFT (radeau). Il faut avoir un bon filtre biologique pour que vos bactéries et de quoi se loger et s’épanouir.

Raft

Crédit Photo : Aquaponie.biz

Nettoyer son substrat avant de l’intégrer au système

Vous avez déterminé quel était le meilleur substrat pour votre écosystème. La première étape sera le rinçage abondant avant de l’intégrer. Vous allez ainsi pouvoir chasser toutes les poussières et les particules sablonneuses qui ont pu se déposer dessus et à l’intérieur. Votre écosystème sera de meilleure qualité et vous gagnerez énormément de temps sur le nettoyage quotidien.

Toutes les techniques sont bonnes à prendre pour nettoyer votre substrat. En faisant couler de l’eau directement dessus, en utilisant la brouette ou le tonneau, etc. Nous vous conseillons cependant de faire couler de l’eau directement dessus plutôt que de le plonger et de l’immerger dans l’eau. L’eau qui s’écoule de votre substrat doit être claire. C’est à ce moment-là qu’il sera prêt à intégrer votre écosystème aquaponique et ne perturbera pas l’eau de vos bassins.

Les avis divergent sur le sujet et cette étape n’est pas obligatoire selon nos confrères. Mais si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté et vous épargner du nettoyage de filtres ultérieurs, le rinçage restera une étape bénéfique.

A propos de l'auteur :

La Fédération Française D'Aquaponie a pour but de fédérer et de coordonner le déploiement de l'aquaponie en France via des micro-fermes pilotes et la création d'éco-lieux de rencontres. Rejoignez l'aventure en adhérant à la FFDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X