Les plantes d’un système aquaponique

Quelles sont les plantes que vous allez utiliser pour votre écosystème aquaponique ?

C’est une question légitime que tout le monde se pose. Heureusement pour nous, d’autres sont passés avant et nous ont fait part de leurs expériences. Nous allons donc voir quelles sont les plantes qui ont le plus de chances de tenir en circuit fermé.

Les plantes fragiles doivent être cultivées à l’abri. Les plantes vont se développer rapidement et sainement dans un système aquaponique. Elles ont tout ce dont elles peuvent rêver, de l’oxygène, de l’eau et des nutriments à ne plus savoir quoi en faire.

Commençons par voir les grands classiques utilisés en aquaponie. Ce sont des légumes, des fines herbes et des plantes :

Les salades, les épinards, les poireaux, le basilic, la ciboulette, le persil, le céleri, les haricots, le basilic, les aubergines, la menthe, les choux, la laitue, la roquette, la ciboulette, les haricots et pois, la coriandre, les racines de gingembre, les tomates, poivrons et piments, le brocoli, la patate douce, le tabac, les blettes, les courgettes, choux chinois, concombre, maïs, etc.

aquaponie plantes ecosystemeBeaucoup disent qu’en aquaponie tout peut pousser à partir du moment où la plante n’a pas de tubercules comme la pomme de terre. Les légumes dont on mange la racine comme les carottes et les radis sont aussi à proscrire. Mais à partir du moment où les tubercules et les racines ne sont pas en contact direct avec l’eau, cela devrait tout de même fonctionner, il vous appartient de tester et évidemment de partager avec nous votre expérience. Par contre faire pousser des pommes de terre en aquaponie serait toxique pour les poissons et les hommes.

Pour un premier système aquaponique, il est conseillé, en tout cas la première année, de se concentrer sur des légumes verts peu gourmands à moins d’y ajouter des compléments nutritifs. Il est conseillé d’utiliser des produits 100 % naturels comme le thé de lombric, l’urine, la poudre de roche ou la poudre d’algues. Vous pouvez avoir la déconvenue d’obtenir des résultats qui ne sont pas la hauteur de vos espérances. Rassurez-vous, vous n’êtes pas en cause. C’est tout simplement que le substrat n’a pas atteint encore la diversité suffisante de nutriments pour faire grandir d’autres plantes. Une plante a besoin tout comme nous de varier son alimentation. Elle n’a pas besoin simplement d’eau, d’air et de nitrate. Imaginez-vous manger uniquement de la salade pendant six mois, vous auriez énormément de carences.

La seconde année par contre vous pourrez intégrer des légumes plus gourmands dans votre écosystème. Tomates, poivrons et piments seront les bienvenus. Si vous utilisez et suivez les fiches-conseils de notre site, il n’y a aucune raison pour que vous n’ayez pas de récoltes abondantes et régulières.

A propos de l'auteur :

La Fédération Française D’Aquaponie a pour but de fédérer et de coordonner le déploiement de l’aquaponie en France via des micro-fermes pilotes et la création d’éco-lieux de rencontres. Rejoignez l’aventure en adhérant à la FFDA.

Un commentaire publié sur “Les plantes d’un système aquaponique

  1. Bonjour je viens de lire votre article concernant la toxicité des pommes de terre en aquaponie, je viens justement d’installer un système avec des pommes de terre à l’intérieur !!! j’aurais aimé avoir plus d’information et connaitre vos sources afin de bien sûr de comprendre pourquoi
    Je teste l’aquaponie sur un aquarium avec des discus et des scalaires sauvages et je ne voudrais pas qu’ils meurent
    Merci
    Sebastien tasset

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *