Comment fabriquer un système aquaponique avec un baril bleu

baril aquaponiqueNous avons écrit et traduit plusieurs manuels au cours des années au sujet de la culture aquaponique. Ces systèmes ont été orientés vers des exploitations familiales et commerciales plutôt que vers des individus vivant dans des appartements et petites maisons qui ne sauraient avoir accès à de suffisamment grandes surfaces pour utiliser une serre. Ce guide devrait combler cette lacune. Le concept original est venu du génie de Travis Hughey en Caroline du Sud.  La figure 1 montre le système de prototype de Travis en 2002. Un système de cette taille va produire avec 20 poissons, suffisamment de légumes verts et de légumes pour fournir à une personne plusieurs repas par semaine et du poisson une fois par semaine, une fois qu’ils ont atteint la bonne taille. En outre, le réservoir plus petit sur le dessus pourra amasser suffisamment de lentilles d’eau pour nourrir facilement les poissons. Cet appareil nécessite une petite pompe de 220 volts qui peut être alimentée par énergie solaire ou éolienne.

Les possibilités de croissance des végétaux sont infinies. Travis fait pousser de tout allant de la laitue à la papaye comme dans la figure 2. Bien sûr, une fois que le système tournera il va ressembler à l’image sur la couverture. Cette photo est celle du système au bout de 90 jours.

Construction de votre système aquaponique avec des barils bleus de 220 litres:

Etape 1: Fabriquer son bassin à poissons

Nous utilisons des tonneaux en plastique (barils bleus de 220 litres) et pour le bois, des vieilles tables de pique-nique de récupération.

Dessinez une forme semi-circulaire, en utilisant comme modèle le baril et coupez avec une scie sauteuse, laissant environ 5 cm en bas comme sur la Figure 4. Il n’est pas impératif qui le cercle soit parfaitement coupé ou lisse. Le baril ne s’effondrera pas. Placez la coupe des pièces à environ un tiers du chemin vers le bas du baril ainsi il donnera un meilleur soutien à la section du milieu.

Ensuite, ajoutez deux longerons 2 X 4 qui serviront à connecter les deux supports, comme illustré à la Figure 5. Ces morceaux  peuvent être soit cloués soit vissés. Retournez le tout et alignez à la verticale des trous comme indiqués dans la figure 4. Marquez deux trous à environ 1/4 du bas du centre comme illustré à la Figure 6. Ces trous seront le point d’accès alimenter ou capturer les poissons. La partie centrale est laissée pour une bonne raison. Si vous voulez placer un écran sur le dessus du baril pour décourager votre chat de venir pêcher, il fournira un soutien au milieu, donc il ne s’affaissera pas. Le bouchon supérieur n’est pas nécessaire à ce stade, mais cela ne fait pas de mal qu’il soit en place. Le bouchon du bas doit être resserré et étanche. Nettoyez les copeaux de sciure maintenant ou ils provoqueront des problèmes plus tard.

Voilà, vous avez fini de réaliser votre bac à poissons. Place au lit de culture.

Etape 2: Lits de culture

Mesurez du sol vers le haut du bac à poissons. Cette distance sera la hauteur du lit de culture. Coupez quatre morceaux de bois de la longueur et faites une encoche comme indiqué dans la Figure 7 pour soutenir les 2 x 4 poutres transversales. Nous avons utilisé du matériel de provenant de palettes en bois de récupération. S’assurer qu’il n’y a aucun grand écart dans ces planches. Ensuite couper un baril en deux sur la longueur comme illustré à la Figure 8. Placer les moitiés côte-à-côte comme indiqué, laissant un d’espace de 2.5 cm entre eux. Mesurer la longeur comme indiqué par la grande flèche sur la Figure 8 et ajouter 5 cm de chaque côté. Cette mesure est la largeur de la plateforme du lit de culture. Coupez quatre bois à cette longueur et procédez comme indiqué dans la figure 9.

Il s’agit de l’avant et arrière du lit. Mesurer environ 1/4 des fûts, comme indiqué par les petites flèches dans la Figure 8. Ce sera la profondeur du lit. Couper quatre bois à cette longueur et assembler le tout, comme illustré à la Figure 10.

Figure 11. Coupez des planches de la longueur des moitiés de baril. Ces renforts permettront d’éviter le renflement des barils puisqu’ils se situent de part et d’autre du tonneau. Ces panneaux peuvent être en contreplaqué et de l’épaisseur de votre choix. Plusieurs pourraient être cloués ensemble pour obtenir une plus grande épaisseur. Si votre bois est de mauvaise qualité comme souvent dans des palettes, il serait peut-être souhaitable de clouer un soutien dans le cadre le centre inversé V. Ce que nous avons fait jusqu’à présent est montré dans la figure 12. Notez que nous avons ajouté un renfort de centre entre les cylindres du lit. Ensuite percez deux trous dans chaque moitié de baril du lit. Voir la Figure 13. Prendre attention à ne pas laisser la mèche osciller dans le trou. Ces orifices permettent d’assurer le drainage optimal du système. Placez une lourde couche de silicone autour du raccord, tel qu’illustré à la Figure 14.

Vissez les raccords dans les deux trous des deux moitiés de baril et siliconez au dos. À l’aide de votre doigt, légèrement enduire le mastic sur le raccord des deux côtés pour assurer une bonne étanchéité des deux côtés. Une fuite à n’importe quel tuyau ou joint serait difficile à réparer une fois le système terminé et fonctionnel.

Mesurez la hauteur du sol jusqu’au-dessus des barriques du lit tel qu’illustré Figure 12 et indiqué par la flèche rouge. Cette mesure s’ajoute à la largeur d’un bois standard. Figure 14 comme la flèche rouge. À l’aide d’un morceau de bois, dessinez un encart sur deux autres bois comme représenté à la Figure 14 et numérotés de 1 et 2. Complétez le stand de vidage, comme indiqué dans la figure 15. Coupez le fond du baril comme sur la figure 16. Faites trois découpes, comme en témoigne la flèche rouge dans la Figure 16. Ceux-ci devraient avoir environ 15 cm comme indiqué par la flèche blanche. Nettoyez les bords rugueux. Percez un trou du même diamètre que ceux des côtés dans le fond du baril avec les bouchons comme sur la Figure 17, installez les raccords et siliconez. Rejoignez les moitiés de baril comme illustré sur la Figure 18 et siliconez tous les trous.

Assemblez le tout comme sur la Figure 19. Si nécessaire, coupez une encoche pour le tuyau comme dans la figure 20. Placez la tuyauterie comme illustré aux Figures 19,21. Raccorder la ligne A de la pompe Figure 21 au réservoir de lentilles d’eau (Duckweed). Raccorder la ligne B du réservoir de lentilles d’eau jusqu’au réservoir de vidange (Dump Tank) comme illustré dans les Figures 19, 22 et 23. S’assurer que la ligne B est légèrement plus basse que la ligne A pour éviter le siphonnage.

Percez un petit trou du haut de la ligne B, comme indiqué dans la Figure 22 pour éviter de siphonner le réservoir de lentilles en cas de défaillance de la pompe. La ligne B devrait aller au fond de la cuve de lentilles d’eau pour s’assurer que les lentilles ne sont pas aspirées dans le réservoir de vidage. Les lentilles ne stopperont pas le système, mais c’est une perte d’aliments pour les poissons.

Exécutez la ligne C, qui est le dépassement de capacité entre les lits de culture et le réservoir à poissons. La ligne D est la vidange du lit vers le réservoir à poissons. Percer un trou dans le capuchon. Il n’est pas nécessaire de coller un de ces joints mais il est utile de nettoyer occasionnellement cette ligne. Coupez une section de tuyau de drainage et installez-le au fond du bac comme illustré à la Figure 25, en vous assurant que les extrémités soient contre les barriques pour éviter que le gravier n’obstrue le drain. Maintenez une extrémité du drain et versez une pelle pleine de gravier sur le drain, comme illustré à la Figure 26. Remplir ensuite le lit jusqu’à ce qu’il approche du débordement de vidange comme sur la Figure 27. Déplacez le réservoir des poissons et lavez le gravier plusieurs fois avant le remplissage.

Etape 3: Siphon

Le siphon est l’un des éléments les plus importants de tout le système. Son installation s’effectue dans le réservoir de vidage. La Figure 29 montre le Siphon une fois assemblé. Tous les joints devront être collés afin d’assurer que l’unité siphonne correctement.

Veuillez noter :

  • La longueur de A doit être 10 cm plus courte que la longueur de B.
  • Le joint C n’est pas nécessairement collé jusqu’à ce qu’il soit déterminé que la hauteur du Siphon n’est pas suffisamment grande pour faire déborder le baril.
  • La figure 30 montre le Siphon installé dans le baril. Le trait brun du réservoir de lentilles d’eau (flèche rouge) indique le niveau initial du siphon.
  • Dans ce cas, la partie inférieure du Siphon est collée parce qu’il a été ajusté correctement (ligne bleue).

La figure 31 montre le système initié, en l’occurrence le gravier n’a pas encore été ajouté.

En ajoutant des roues pour les lits de croissance et du bac à poissons, ce système pourrait être déplacé à l’intérieur pendant la période hivernale.

Etape 4: Opérations

Remplissez le réservoir de poissons avec de l’eau non chlorée. Démarrer la pompe. Lorsque la vidange se lance, contrôlez l’étanchéité. Idéalement chaque lit devrait s’écouler avant que la prochaine charge d’eau arrive dans le réservoir de décharge. Une pompe GPH 500 assure un cycle de 30-40 minutes. Il s’agit d’assez de temps pour que les lits se vident. Il devrait y avoir toujours un petit goutte-à-goutte régulier à la fin du cycle. Ce système est connu comme le flux et le reflux. Les plantes l’aiment !!! Le gravier empêche les racines des plantes de tremper dans l’eau tout en offrant un accueil pour les bactéries nitrifiantes et un environnement humide. Une défaillance de la pompe n’endommagerait pas les plantes pendant 24 heures ; cependant, les poissons commenceront à mourir en quelques heures, surtout s’il s’agit de truites.

Pour vérifier visuellement le niveau d’eau dans les lits, nous avons développé un petit outil pour vous aider. Prenez un morceau de 30 cm d’un tube PVC de 2.5 cm et insérez une section de 35 cm d’un bâton de genet afin que l’extrémité arrondie soit dehors. Il suffit de pousser l’assemblage dans le lit de gravier de part et d’autre du drain et retirer la partie avec le bâton. Cela permettra un contrôle visuel du niveau d’eau. Cette partie du système n’est pas nécessaire, mais c’est un bon outil pour jauger le niveau d’eau.

 Traduction de : Small Unit Aquaponics By Drs. Paul & Bonnie Range With Jim Bogard, student, teacher and missionary Pictures by: the Ranges, Jim Bogard & Travis Hughly Oneseedling.com

A propos de l'auteur :

La Fédération Française D'Aquaponie a pour but de fédérer et de coordonner le déploiement de l'aquaponie en France via des micro-fermes pilotes et la création d'éco-lieux de rencontres. Rejoignez l'aventure en adhérant à la FFDA.

3 commentaires sur “Comment fabriquer un système aquaponique avec un baril bleu

  1. Merci pour cette traduction. J’ai quelques barrils bleu en stock à mon travail et je sens que bientôt je vais en prendre un ou deux pour chez moi, ça débarrassera le dépôt! A bientôt, je partage votre article.

  2. Ca fait toujours plaisir de voir des tutos avec de la récup’.
    Pour ma part j’ai fait un petit système avec un aquarium et deux bacs de rangement que j’ai eu dans un magasin de bricolage. Le système est sympa mais je penserai aux barrils pour le prochain car il va y avoir un prochain vu les résultats que j’obtiens dans le petit système. Mes voisins aussi sont prêts à s’y mettre, j’en parle à tout le monde autour de moi!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X