Élever le Brochet (Esox lucius) en aquaponie

IdentitéEsocidés
CaractéristiquesCorps très fuselé, vert-brun, avec des vermicules jaunâtres (taches en forme de vers) et de multiples variations de teinte selon le milieu Sa tête plate lui vaut le surnom de " bec de canard ", elle est trouée dessus et dessous de pores céphaliques, grâce auxquels il se repère dans l'espace et localise ses proies Ses flancs sont tachetés et son ventre blanc nacré A l'amère il est équipé de puissantes nageoires propulsives qui en font un redoutable sprinter.
Répartition et habitatPrésent dans toute la France, il est plus abondant au nord de la Loire, et ses populations décroissent à mesure qu'on va vers le sud II affectionne les zones riches en végétation des rivières des étangs des canaux et des lacs II lui faut aussi des eaux assez limpides car le brochet souffre beau¬coup de la turbidités (matières en suspension)
ReproductionEn fin d'hiver - début de printemps, sur les prairies mondées où l'eau est peu profonde, la femelle dépose 10 000 à 20 000 oeufs par kilo de son poids Ils se collent aux herbes Après éclosion, les larves y restent fixées par la tête, au moyen d'une papille adhésive
AlimentationLes alevins se nourrissent de zooplancton, puis de petits invertébrés, enfin d'alevins de poissons blancs S'ils n'en trouvent pas, lorsqu'ils atteignent 5 à 8 cm, il est fréquent qu'ils s'entre dévorent
Le brochet est piscivore : les poissons blancs sont ses proies favori-tes. il lui arrive aussi de consommer des vers, des crustacés, des grenouilles et plus rarement des petits rongeurs et des canetons
Taille50 cm -1 m (et +) pour 2 à 10 kilos, voire plus
Pêche et généralitésMort-manié, vif au flotteur (montage pater-noster), leurres souples, cuillères tournantes, poissons nageurs.
Le brochet apprécie également les cuillères ondulantes et les animations planantes.
Pèche interdite pendant sa période de reproduction

A propos de l'auteur :

La Fédération Française D'Aquaponie a pour but de fédérer et de coordonner le déploiement de l'aquaponie en France via des micro-fermes pilotes et la création d'éco-lieux de rencontres. Rejoignez l'aventure en adhérant à la FFDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X